La France a vu la réalisation d'une trentaine de réseaux de tram, en une trentaine d'années, de 1985 (Nantes) à 2014 (Besançon et Aubagne). Depuis, l'extension de ce mode de déplacement marque le pas, bien qu'il ait été plébicité partout où il a été mis en service. Le seul projet encore en cours est celui d'Avignon, finalement réduit, après être passé à deux doigts de l'abandon pur et simple.

La fin de l'âge d'or du tramway français est due à la fois à l'équipement quasi-total des grandes agglomérations et au manque de solvabilité des agglomérations de taille moyenne. L'Atelier de tram veut transformer cet obstacle en opportunité :

Notre conviction est que la success story du tramway français ne doit pas s’achever avec la mise en service des derniers réseaux au cours du prochain mandat municipal et que la réduction des capacités d’investissement des collectivités territoriales, au lieu de signifier la fin de l’essor du tramway en France, peut constituer un levier de recherche et de progrès.

Les forces réunies au sein de l'Atelier du tram parviendront-elles à réduire les coûts du tramway à un niveau tel que les agglomérations de taille moyenne le choisisent à nouveau face au BHNS ? Le pari est ambitieux.

http://www.atelierdutram.org/